AVENTURE HUNTING

AVENTURE HUNTING

Conseil pour l'approche et l'affût

L’APPROCHE ET AFFUT

« Chasses solitaires faites d’observations, d’écoute et de silence,

Elles offrent un complément appréciable aux battues…

Elles permettent de joindre l’utile à l’agréable. »

« Il est agréable en effet de chasser dès le mois de Juin,

Dans l’intimité de la nature… »

 

- LES MODES DE CHASSE

La chasse à l’approche et à l’affût, dénommée encore « chasse individuelle ou chasse silencieuse s’exerce dans des conditions très précises :

- Le chasseur doit chasser seul, sans chien et sans rabat.

- La chasse s’exerce de jour, soit une heure avant le lever du soleil et une heure après le coucher du soleil.

 

- LES PRINCIPES DE BASE

 

A. L’ETHIQUE

A l’origine, et pour les puristes, l’affût et l’approche constituaient avant tout une période d’observation et de régulation :

Une période d’observation à la fois pour le plaisir propre à celle-ci et pour la possibilité, ainsi offerte, d’effectuer un contrôle quantitatif et qualitatif des espèces ;

Une période de régulation car elle permettait de procéder à un tir sélectif, voire d’élimination des animaux chétifs, malades ou déficients.

Bref, sans sous-estimer la possibilité d’effectuer un tir, dit de récolte, il est primordial d’effectuer avant tout des tirs sanitaires.

 

B. L’EQUIPEMENT

L’équipement de base comportera :

- Une carabine de chasse munie d’une lunette parfaitement réglée.

- Une paire de jumelles.

- Une canne de Pirsch (ou canne d’appui).

- « Le fin du fin » consiste à utiliser un télémètre.

 

C. LE TIR

En cette matière, il existe un principe de base incontournable :

LA BALLE PROPRE

Pour y parvenir, le tir est soumis à trois conditions :

- L’animal doit être arrêté.

- L’animal doit être de travers.

- Aucun obstacle ne doit s’interposer entre l’animal et le chasseur.

Le chasseur respectera, avant tout, les règles de sécurité.

Compte tenu de l’allongement des distances, il sera d’autant plus vigilant ; il assurera donc, et préalablement, qu’il peut tirer sans danger.

Il ne tirera qu’avec un calibre parfaitement adapté : carabine à canon rayé munie d’une lunette bien réglée. Cela exclut l’utilisation des armas lisses.

Le tir sera effectué sur un appui (canne de Pirsch pour l’approche, et rebord du mirador pour l’affût).

Le chasseur ne tirera qu’un animal parfaitement identifié.

Le tir s’effectuera sans précipitation.

Le chasseur visera une zone réputée mortelle (cou ou coeur).

Le tir s’effectuera à distances raisonnable (une centaine de mètres).

Le tir sera doc prohibé dans les circonstances suivantes :

-Doute sur la sécurité.

- Animal en mouvement.

- Présence d’un obstacle.

- Absence d’appui (prohibition du tir à bras franc ou tir à trop longue distance).

 

D. L’APRES TIR

Deux hypothèses :

L’animal est atteint et reste sur place

Le chasseur prendra les dispositions suivantes :

- Pose du bracelet de marquage.

- Présentation des honneurs.

- Eviscération immédiate.

L’animal s’enfuit

Le chasseur adoptera le comportement suivant :

- Observation attentive du comportement de l’animal et repérage de sa ligne de fuite.

- Attente de plusieurs minutes (4à5 mn), recherche d’indices (sang, poils et os).

- En présence d’indices, marquage de ceux-ci de façon visible.

- Absence de chevauchement de la ligne de fuite.

- Appel à un conducteur de chiens de sang agrée.

 

« Telles sont les règles et les principes qui guident ce type de chasse atypique.

Merci de les respecter pour promouvoir une chasse digne de ce nom ».

 

 



10/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres